mercredi 29 juin 2016

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald

Titre:La bibliothèque des coeurs cabossés
Auteur:Katarina Bivald
Editeur:Denöel

Sara est une jeune femme suédoise de 28 ans, véritable petit rat de bibliothèque. Après que la librairie dans laquelle elle travaillait ait fermé, elle décide d'accepter l'invitation d'Amy et d'aller à Broken Wheel pour passer des lettres à la réalité. Mais les vacances de Sara ne se passe pas du tout comme prévu en commençant par une mauvaise nouvelle dès son arrivée. Mais, et si Broken Wheel avait autre chose à lui offrir que des champs de maïs?






Ce livre faisait parti des nouveautés à la bibliothèque. Je ne savait pas trop quoi prendre et puis je me suis souvenu que j'avais lu plusieurs avis positifs sur ce roman. Alors je lui laissé sa chance...
Et j'ai bien fait!

La bibliothèque des coeurs cabossés est presque un coup de coeur. Presque, parce qu'il a quand même quelque petit défaut. Le début est lent on a envie de secouer les personnages.Je me suis franchement ennuyée pendant les 100 premières pages. Mais après Sara se réveille et c'est comme si tout prenait vie! Quand elle découvre le local vide d'Amy, et décide de partager sa passion des livres, Broken Wheel s'anime, les personnages deviennent plus vivant, ont plus de personnalité. Ça part un peu dans tout les sens à certain moment mais on passe facilement outre ce petit détail et on continu de lire pour connaître la suite des événements. La dernière partie du roman est peut-être celle que j'ai la plus aimé même si mon plaisir a un peu été gâché par la 4ème qui en dit trop pour moi.
Ensuite, la romance... Alors là quand j'ai compris qu'une bonne partie du livre allait tourner autour j'ai eu un peu peur puisque ce n'est pas du tout mon style. Mais en faite cela passe très bien puisque l'histoire tourne plutôt autour de leur "non-romance" vu qu'ils sont incapable de s'avouer à eux-même leur sentiment. Et pour avoir le fin mot de l'histoire, il faut vraiment lire le livre jusqu'au bout.

Finalement, le roman de Katarina Bivald est une histoire avec de superbe personnage qui me sont restés en tête plusieurs jours après ma lecture et qui montre autant les liens entre les habitants des petits villages (mais peut-être avec un léger soupçon de cliché parfois...) que l'hypocrisie des plus grande ville qui qui asphyxient ces villages sans tomber dans la critique sèche ou le pessimisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire